Fréquence-Bourse  le Livre Portail du coaching boursier  


Les Chandeliers japonais

L’élément basique des Chandeliers japonais, la bougie, représente la forme graphique (Figure 60) actuellement la plus utilisée pour matérialiser les variations d’un cours. Les structures plus complexes formées par les Chandeliers sont considérées comme représentatives de l'état d'esprit des investisseurs. Ce principe, sous-jacent au graphisme, permet l’anticipation rationnelle des retournements de tendance en fonction des positions d’acheteur ou de vendeur prises par les intervenants dans un temps logique donné.

Le Chandelier se présente sous la forme d’une ou plusieurs bougies. La bougie se compose d'un corps représentant les cours d’ouverture et de clôture :

  • Haussier : le corps est blanc (ou vert) si le cours de clôture a été supérieur au cours d'ouverture.
  • Baissier : le corps est noir (ou rouge) si le cours de clôture a été inférieur au cours d'ouverture.

    Au-dessus et au-dessous du corps, se trouvent des traits verticaux qualifiés " d’ombres ". Ces traits précisent l'amplitude maximale prise par les prix durant la période considérée par la bougie. Cette période varie du tick (plus petit mouvement du cours) à l’année en passant par toutes les durées intermédiaires (heures, jours, mois, etc.). Dans le cas où le cours d'ouverture correspond au cours de clôture, le corps de la bougie est représenté par un simple trait horizontal. Dans les logiciels récents, une variation graphique du principe permet de visualiser simultanément les volumes.

  • Quand le cours de clôture est supérieur au cours d’ouverture, il s’agit d’une journée positive (le Yang) symbolisée par une bougie blanche (ou verte).

  • A l’inverse un cours de clôture inférieur au cours d’ouverture signifie une journée négative (le Yin) symbolisée par une bougie noire (ou rouge).

    Le premier élément remarquable est donc la couleur de la bougie, puis la taille relative du corps et des ombres. Il faut ensuite les replacer dans leur contexte, à savoir la succession de Chandeliers qui décrit la tendance en cours.

    L'ensemble corps et ombres représente la bataille que se livrent à chaque période les acheteurs et les vendeurs. Pour les analystes, le corps de la bougie reste l'élément le plus important pour appréhender la signification profonde de la période.

    NOTE. – Aide à la reconnaissance d’une tendance, le signal fourni par les Chandeliers doit être corroboré par d’autres indicateurs. Par exemple, le retournement d'un indicateur de stochastique à la baisse suite à l'apparition dans des volumes importants d'une structure de Chandelier typique d’indécision.

    Chaque formation en Chandelier porte un nom particulier parfois d’origine japonaise, parfois traduit pour le rendre plus mnémonique.

    Au-delà de la simple morphologie des figures, il faut raisonner en terme de psychologie du rapport acheteurs / vendeurs. Cette psychologie sous-jacente à chaque structure est de la plus haute importance dans l’interprétation des Chandeliers.

    Les Chandeliers basiques

    Le principe des structures
  • Règles d’analyse des structures
  • Figures basées sur les prix d’un jour.
  • Figures basées sur les prix de deux jours

    Le panorama des structures (une synthèse des plus pratique)

  • Structures (renversement, continuation, indécision)
  • Structures typiques de retournement

    La mise en œuvre pratique

  • Relation avec Momentum, RSI
  • Relation avec Bollinger
  • Relation avec Weinstein
  • Amplitude du mouvement
  • Calcul d’objectifs


    Les chandeliers (ABC Bourse)
    Chandelier : les structures (AT Trading Bourse)
    Chandelier fiabilité des figures (Focale)

    Toutes les techniques évoquées ont leur utilité mais aucune n’est indispensable. Le seul ouvrage permettant d’en comprendre l’imbrication et l’intérêt est actuellement Fréquence Bourse.

    Vous pourrez ensuite vous lancer dans une étude beaucoup plus approfondie de ce sujet en acquérant :

  •  
    Jean-Pierre Vickoff
    Vickoff@noos.fr