Fréquence-Bourse  le Livre Portail du coaching boursier  


Analyse par vague

La théorie d'Elliott s'appuie, d'une part sur les principes de Dow qui offrent une place prépondérante à la psychologie humaine et, d'autre part, sur les calculs de Fibonacci.

Il est constaté que l’analyse des cours permet de mettre en évidence des séquences récurrentes. Partant de cette réalité statistique, Ralph Nelson Elliott a remarqué que les comportements antagonistes des acheteurs confrontés aux vendeurs évoluaient selon des figures pouvant être comparées à des vagues ; ces vagues reflétant la force de sentiments tantôt optimistes, tantôt pessimistes. Structurant ces séquences singulières, 5 étapes classiques par lesquelles passent systématiquement l’inconscient collectif se distinguent :

  • Trois étapes de hausses, basées successivement sur un scepticisme teinté d’espoir, transformé en optimisme, aboutissant finalement à une exubérance irrationnelle.

  • Deux étapes de baisses,  basées sur l’incrédulité du changement de tendance, et finalement après un regain de confiance temporaire (pull back), le désespoir menant à la capitulation (sortie de la position).

    Ces modèles de comportement se reproduisant avec une fiabilité statistique observable et quantifiable, la théorie d’Elliott recense alors l’ensemble de ces figures et les caractérise rigoureusement au travers de règles et de lignes directrices déterminant ainsi 13 types de vagues singulières.

    Les trois impulsions haussières d'accumulation, d'imitation et de distribution avaient été décrites par Dow, mais Elliott approfondit la théorie en introduisant et détaillant les phases de correction. La théorie d’Elliott démontre sur ce dernier point une nature fractale des marchés explicable par les nombres de Fibonacci (traités plus loin). De plus, sur cette base, elle universalise le phénomène en démontrant sa persistance sur les différents horizons temporels d’intervention. Le principe de base postule que les cours progressent en suivant un rythme décomposé en 5 vagues dans le sens de la tendance principale, suivies de 3 vagues dans le sens contraire.

    Avertissement : cette théorie, simple dans son principe, devient vite complexe dans l’interprétation des vagues " irrégulières ". Personnellement j’utilise les vagues en confirmation de signal, afin d’éviter d’entrer en position en fin d’un cycle d’impulsion, juste avant une correction. Si lors d’une analyse, le mouvement n’apparaît pas comme évident, n’insistez pas outre mesure et passez à une autre approche !

    Le principe des vagues et des cycles

    Cinq vagues se forment dans la direction de la tendance (haussière ou baissière), suivies de trois dans la tendance inverse. La longueur des vagues est variable.

    Chaque série de 5 + 3 vagues forme un cycle.La structure des cycles est constante. Un cycle complet est constitué de huit vagues :

  • Cinq à la hausse nommées 1, 2, 3, 4, 5.
  • Trois à la baisse nommées a, b, c.

    Les vagues 1 à 5 d’un niveau forment une vague d'impulsion de niveau supérieur. Les vagues a, b et c forment ensuite une vague de correction. Les cycles s’enchaînent dans des mouvements haussiers ou baissiers.


    Les éléments traités dans ce chapitre du livre :

    Voici les principaux titres composant le chapitre dédié à la théorie d’Elliott.

    Les vagues d’impulsion

  • Vague d'impulsion standard
  • Vagues en extension

    Les vagues de correction

  • Le zigzag (trois variations : simple, double, triple).
  • La correction à plat (standard, irrégulière, doublement irrégulière).
  • Le triangle (ascendant, descendant, fermé, ouvert).
  • Le double trois et le triple trois.

    Comptage et interprétation des vagues

    Vision holistique et usage simplifié (Innovation)

    Relations avec les autres techniques

  • Vagues d’Elliott et canaux de tendance
  • Vagues d'Elliott et indicateurs
  • Vagues d’Elliott et Nombres de Fibonacci
  • Vagues d'Elliott et " Bollinger "
  • Vagues d'Elliott et Chandeliers japonais

    La figure suivante démontre qu’un décompte simple s’appliquant au CAC aurait donné en 2005 de bons signaux de tendance.



    La théorie des vagues d'Elliott (Accro Bourse)
    La théorie d'Elliott (J-M Courbois)
    La méthode d'Elliott (Olivier de Ducla)
    Elliott wave software

    Toutes les techniques évoquées ont leur utilité mais aucune n’est indispensable. Le seul ouvrage permettant d’en comprendre l’imbrication et l’intérêt est actuellement Fréquence Bourse.

    Vous pourrez ensuite vous lancer dans une étude beaucoup plus approfondie de ce sujet en acquérant :

  •  
    Jean-Pierre Vickoff
    Vickoff@noos.fr